LE PEUPLE

Pour un monde égalitaire des droits dans un environnement sain et prospère

Portraits des femmes : Sifa Kasongo Raïssa, une passion pour le journalisme

De ses noms Sifa Kasongo Raissa, la Cheffe des Programmes et Informations (CPI) à la radio Maendeleo est congolaise de la République Démocratique du Congo(RDC). Elle est née à Bujumbura le 20 août 1987 de Cirezi Rutuga Espérance native de Nyangezi et Turunjale Melance Kasongo d’heureuse mémoire ressortissant du Kasaï Oriental dans le territoire de Lupatapata.
Etudes faites
Cursus primaire achevé à Bujumbura, et secondaire à l’Institut Kasali en 2007 en latin-philo après, plus tôt, quelque années à l’école de l’ambassade du Congo à Bujumbura. C’est depuis 1994, lors de la guerre civile au Burundi que le feu Kasongo rend l’âme en septembre. Sifa, sa veuve mère et toute la famille rejoignent Bukavu. Ces enfants seront ainsi élevés par la famille de Cirezi Rutuga Espérance leur maman, se considérant donc plus Shi que Kasaiens.
Parcours professionnel
Après le diplôme d’Etat, cette mère de 4 enfants arrête les études près de deux ans pour raison de santé. Juste après son rétablissement, elle se lance dans la vie active et demande d’abord un stage à l’Institut National de Securite Sociale(INSS) actuellement appelé Caisse Nationale de Securite Sociale (CNSS) en 2009 pour une période de 6 mois. En 2010, elle se soumet à l’apprentissage de l’informatique au centre de l’Université Catholique de Bukavu (UCB) dans le temps situé à labotte suivi d’un certificat.
Ce passage sera ensuite accompagné de son intégration à Radio Maendeleo comme stagiaire. Sifa y a ainsi pris le goût du métier de journaliste ne considérant plus pour opportuns, ses attachements à la médecine, sa faculté de prédilection à l’époque.
En 2011, elle entame avec l’Institut Supérieur de L’Audiovisuel (ISA) pendant que toujours attachée à cette chaîne communautaire. En 2012, la radio Maendeleo donne à cette habitante de Panzi sur avenue Jean Miruho à Bukavu, l’opportunité d’intégrer un projet en tant que journaliste pigiste.
Pendant 2 ans, elle est formée sans arrêt sur le journalisme sensible aux conflits, aux discours de haine ainsi qu’aux stéréotypes dans la région des Grands-Lacs. Des déplacements récurrents dans cette zone composée du Rwanda, Burundi ainsi que la RDC pour le compte du projet l’exige à suspendre le cours. En 2013 le projet prend fin. Raissa reprend les études au Centre Universitaire de Paix (CUP), un cursus qu’elle acheve en 2019 en communication des organisations.
Un peu plutôt, la nommée change de statut en 2014 et devient l’épouse de Mr Lunanga Watukalusu Aimé qui est pour elle à ce temps là, une épaule très forte pour l’obtention de sa licence. En 2014, un autre projet commence avec l’Association des Femmes des Médias (AFEM) et la Synergie des femmes pour la Paix et la Réconciliation des peuples des grands lacs d’Afrique (SPR) avec d’autres organisations hollandaises.
Le dévolu sera une nouvelle fois jeté sur cette épouse, qui intègre ce nouveau programme qui a pour focus le genre. “Femme au Fone” parceque c’est bien de ce projet qu’il s’agit est ainsi axé sur la sécurisation des droits des femmes ainsi que leur sécurité. Sifa Kasongo Raissa y est comme journaliste. Dans la procédure, elle et ses coéquipières se chargent de récolter les messages des femmes alertant sur toutes les formes d’insécurité et violence dont elles sont victimes. Il était question de ce fait de vérifier la véracité des faits et faire les plaidoyers formels ou informels pour le respect des droits des femmes à travers des articles à poster, les spots et émissions éducatifs à diffuser, les audiences auprès des décideurs, séances de sensibilisation et autres.
A l’issue de 4 ans d’activités intenses, des retours relatifs au travail effectué tout le long ont été, à en croire notre source, plus que satisfaisants parce que plusieurs femmes avaient banni la peur de dénoncer ces violations par exemple. Après, Kasongo reste de pleins pieds focalisée dans la rédaction de la Radio Maendeleo entant que présentatrice des journaux en français, Swahili et animatrice où elle exerçait partiellement pendant qu’affectée à ce projet.
Ensuite, elle est nommée assistante du secrétaire de rédaction. En 2016, cette femme mesurant près d’1m55 postule comme tant d’autres en interne au poste de chargée des programmes et Information et sera à sa grande satisfaction confirmée par le conseil d’administration de cette radio emettant à Bukavu sur la 88.8 Mhz.
A ces nouvelles attributions, elle organise de manière générale le travail des journalistes et des producteurs externes.
Cette maman d’une fille et trois garçons collabore aussi activement avec le rédacteur en chef en supervisant une équipe constituée de nos jours de 12 Journalistes.
Raissa Kasongo atteste être une épouse qui complète son mari dans tous les domaines de la vie dont financier, spirituel, moral et autres pour un équilibre familial.
Ses enfants sont quant à eux tout ce qui constitue sa motivation et sa force de se lever chaque jour et se battre, n’espérant qu’au meilleur et une vie apaisée pour ces derniers. Enfin, les valeurs les plus fortes aux yeux de cette maman qui pèse 82 Kg sont le respect de l’humain et de l’aîné, la tolérance ainsi que la considération et l’affection.

This is the heading

Vous pouvez participer à l'action de LE PEUPLE à travers une donation

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *