LE PEUPLE

Pour un monde égalitaire des droits dans un environnement sain et prospère

Portraits des femmes: Joella Neema Sambo, une voie pour la jeunesse

Le conseil provincial de la Jeunesse du Sud-Kivu est dirigé par Mme Joella Neema Sambo, née à Bukavu le 26 mars 1994.

La tâche principale de cette élève respectivement de l’Ecole Primaire(E.P) Muhumba à Bagira dans le temps et de l’Institut Bwindi en Biologie Chimie est celle de coordonner et émettre la dernière décision en rapport avec tout ce qui cadre avec la jeunesse en province. La finalité pour la fille du Feu Bobo Pierre et Apolline Ngabo est de concrétiser les voeux des jeunes sur leur épanouissement socio-économique.

Le Conseil Provincial de la Jeunesse

Ce conseil est une structure mise en oeuvre par le gouvernement congolais à tous les niveaux présidentiel, local, provincial, urbain, territorial. Il joue ainsi le pont entre les jeunes et le gouvernement et entre la jeunesse et les différents partenaires financiers et techniques.

De ce fait, chaque jeune fait parti du conseil. Mais, étant nombreux pour y être enregistrés individuellement, le CPJ cible donc leurs organisations afin d’être assistées si possibilité il y a entant que regroupement. Parmi ses autres grandes missions, le CPJ se charge de souffler aux jeunes les différentes offres pour qu’ils postulent, les accompagner dans le processus en élevant leurs niveaux face à certaines insuffisances procédurales.

Joella Neema Sambo dit observer avec grand dévouement cet objectif depuis son élection en 2021, un mandat qui prend fin en 2024 prochain. Cette mère d’un enfant n’est pas tombée du ciel pour occuper un poste aussi stratégique en province.

Son parcours lui vaut ce positionnement

Tout commence en 2010 quand elle intègre le secteur des médias à travers la Radio Universitaire ISDR Bukavu au Sud-Kivu pour être en 2013 à la radio Maendeleo comme stagiaire.

De là elle rejoint l’asbl Vision Sociale où elle acquiert pas mal de connaissances dans la rédaction des projets, suivi et évaluation.

En 2017, l’ONG TPO recrute Sambo en qualité de chargée de communication et après sa casquette de responsable des programmes. Elle est ensuite mutée par la même organisation à Kalehe entant que cheffe de bureau.

De Kalehe cette épouse nouvellement mariée rejoint Goma dans une organisation du secteur minier.

De Goma à Kinshasa avec l’ONG GIZ en 2020 avant de revenir sur Bukavu pour redynamiser son organisation dénommée prospérité Africa. Des tentatives qui ne seront pas de longue durée parce, Neema est finalement votée à la présidence de CPJ.

Caractérisée par un fort sens de compassion, cette dernière lance un message aux jeunes sans emploi de toujours privilégier le volontariat ainsi que le bénévolat. Car, affirme-t-elle, cela paie tôt ou tard et ouvre la voie à plusieurs ouvertures à travers les relations nouées.

Joella Neema Sambo souhaite également que les filles célibataires se relèvent. Se relever en étant ambitieuses.

Pour elle, leurs différents prétendants doivent les accompagner dans leurs ambitions sinon, elles seront obligées d’épouser non seulement leurs époux mais aussi leurs convictions avec tout ce que cela représente sur leur épanouissement personnel.

L’humilité dans toutes ses facettes est la valeur la plus forte aux yeux de cette femme mesurant prêt d’un mètre 53 de long.

This is the heading

Vous pouvez participer à l'action de LE PEUPLE à travers une donation

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *