LE PEUPLE

Pour un monde égalitaire des droits dans un environnement sain et prospère

Portraits des femmes : Breuil Munganga Furaha, une héroïne vivante

Breuil Munganga Furaha née à Kinshasa le 13 octobre 1975. Munganga Juvenal Lusambo du Sud-Kivu et Joséphine Ngangu wa Ngangu de Bas-Congo ont donné naissance à cette congolaise qui tire évidemment ses origines de l’Est comme de l’Ouest du Pays. Aînée d’une famille de 8 enfants dont 6 filles, cette mère de 2 garçons approuve que les valeurs les plus fortes à ses yeux sont la confiance, l’honnêteté, l’humilité et la fidélité. Études primaires faites à l’Athénée d’Ibanda ancienne école française à Bukavu. Pour ses études au niveau secondaire, elle a dû passer par le lycée Nyakavogo pour ensuite rejoindre le lycée Wima où elle décroche son diplôme d’Etat en sciences commerciales et administratives en 1995 dans la même ville. Après c’est l’Université Catholique de Bukavu (UCB) qui l’accueille où elle obtient sa licence dans la faculté de droit en droit privé et judiciaire. Pendant qu’étudiante, les guerres à répétition à l’est du pays et sa cohorte de violation des droits humains donnent l’envie, à cette épouse depuis 11 ans en ces jours, d’en savoir plus sur l’administration militaire. Elle fait ainsi des stages respectivement à l’infanterie militaire garnison de Bukavu pour 4 mois et ensuite l’auditorat militaire près le conseil de guerre opérationnel pour 3 mois. Son passage dans ces instances lui permet d’écrire sur la protection juridique des biens privés dans les rapports entre civil et militaire et ensuite sur les Droits de l’Homme et la Défense Nationale. Elle acquiert aussi des connaissances nécessaires pour la suite de sa carrière. Au côté de cela, l’art ne laisse pas non plus Breuil Munganga tranquille. Elle apprend ainsi après l’UCB le stylisme pour perfectionner ses passions dans la couture et la décoration intérieure. De juriste à Journaliste qu’elle histoire derrière également ? Avant la fin de son cursus universitaire, sa passion pour la défense des droits humains la conduit en 2002 sur le chemin de la mission Onusienne MONUC, actuellement appelée MONUSCO pour demander un appui pour une association locale des femmes pour la promotion des valeurs humaines, qu’elle a monté avec un groupe d’étudiantes en Droit de l’UCB. La MONUSCO étant une Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo. Une visite guidée au sein de la radio Okapi de cette mission lui donne envie d’y travailler. Elle émet le vœu auprès du responsable qui l’appelle des semaines après. Près de 5 ans d’engagement au sein de la Radio Okapi permet à cette habitante de Nguba à Bukavu au Sud-Kivu de travailler dans plusieurs provinces du pays étant affectée dans la couverture médiatique des informations en période de guerre et cela vu son court background dans l’administration et justice militaire. Fin 2006, Breuil quitte la radio de la paix où elle fut, mentionnons-le, la première présentatrice femme de l’émission politique phare “Dialogue entre Congolais”. 2007 elle est volontaire des Nations-Unies à la Mission de Stabilisation en Haïti comme productrice radio et quelques temps après chargée de programme. De retour de Haïti où elle a survécu au tremblement de terre qui a endeuillé ce pays en 2010, l’ONG international Internews lui propose un travail dans le Programme de Développement du Secteur Médiatique (PDSM) avec le financement de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID). De 2012 à 2017 elle y preste d’abord comme journaliste formatrice ensuite responsable de renforcement des capacités dans les médias communautaires avec des nouvelles découvertes dans les coins et recoins du Pays de Lumumba, la RDC. Après Internews, Furaha chrétienne catholique, va travailler dans une activité de renforcement des chaînes de valeur café, haricot, soja (SVC/Lima Faidika), financée à la fois par Feed the Future et l’USAID. De SVC/Lima-Faidika en passant par des consultances en indépendante ainsi que de l’entrepreneuriat, cette femme mesurant environ 1m70 foule le monde politique. Ainsi la présidence ad intérim va lui être céder il y a de cela quelques mois avant l’organisation du congrès au sein du parti politique Alliance de Congolais pour la Réforme et la Démocratie (ACORD). Il s’agira donc affirme-t-elle au sein de cette formation politique de redynamiser ce parti en prônant le développement de la RDC à partir de la base, à travers l’éveil de la conscience citoyenne, le changement du social de la population et la participation politique de la femme à toutes les instances électives et nominatives. Breuil Munganga se reconnaît en une téméraire, qui se bat toujours sans relâche pour ses objectifs. Sûrement une audace qui lui a valu le prix patriotique en or de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) à Bukavu en 2016.   Par Joyce KALUMUNA Le Peuple

This is the heading

Vous pouvez participer à l'action de LE PEUPLE à travers une donation

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *